Processus de restructuration des industries automobiles européennes, américaines et japonaises

Theme N°: 
6
Coordinateur/s

La crise de 2008-2009 a révélé un décalage saisissant entre les dynamiques à l’œuvre sur les marchés et dans les industries automobiles des grands pays développés et celles vécues par la Chine, le Brésil ou l’Inde. Elle a conduit à des processus de restructuration plus ou moins violents qui ont généralement conduit à des interventions plus ou moins massives des pouvoirs publics. L’étude comparée de ces processus de restructuration qui se prolongent bien au delà de 2009 constitue une des clés de la période en ce qu’ils dessinent en partie la hiérarchie mondiale en voie d’émergence.

Dans cette perspective, sont d’un intérêt particulier les travaux sur les politiques publiques mises en œuvre en relation plus ou moins étroite avec les acteurs industriels pour favoriser ces mutations et/ou les inscrire plus ou moins explicitement dans la quête d’un développement soutenable de l’industrie et de la mobilité. Elles méritent d’être comparées entre elles et mises en relation avec les choix d’implantation et/ou de réallocation des activités de production et de conception constatées dans l’industrie, que ce soit chez les constructeurs ou chez les équipementiers. Dans cet esprit, en Asie, comme en Europe ou en Amérique du Nord, le rôle des organisations régionales, des opportunités qu’elles offrent et des éventuelles contraintes ou incitations qu’elles structurent méritent une attention particulière.