Colloque International 2012 - Appel à communication

20th International Colloquium of Gerpisa

Date: 
30 Mai 2012 - 09:00 - 1 Juin 2012 - 18:00

Jagiellonian University
Institute of Geography and Spatial Management
Po polsku 30-387 Cracow, ul. Gronostajowa 7, Poland

Comité d'organisation
Date limite pour l'envoi des propositions: 
8 Mar 2012 - 23:59
Date limite pour la soumission des papiers: 
15 Avr 2012 - 23:59

Les changements très rapides de la géographie mondiale de la production, des marchés et, de plus en plus clairement, de la conception dans l’industrie automobile mondiale sont au cœur des restructurations actuelles. Elles affectent différemment les différents maillons de la chaîne de valeur, les différentes entreprises et les différents pays ou régions du monde.

Fondamentalement, elles renvoient à deux processus liés qui correspondent d’une part à la structuration de nouvelles industries automobiles plus ou moins autonomes par rapport aux anciennes et, d’autre part, aux restructurations, de formes et d’ampleurs inégales, des anciennes industries automobiles. Dans la perspective du nouveau programme international de recherche du GERPISA actuellement en cours de préparation et que les 20èmes Rencontres Internationales du GERPISA ouvriront, c’est autour de ce double processus de structuration/restructuration que nous appelons les chercheurs en sciences sociales intéressés par l’industrie automobile à réfléchir.

De manière plus précise, nous proposons pour présenter les travaux empiriques et/ou conceptuels liées à l’étude de ce nouvel ordre géopolitique mondial de l’industrie automobile, six grandes thématiques :

  1. Anciennes et nouvelles mobilités, transformations des marchés, et redéfinition des politiques publiques ;
  2. Management de l’innovation, changements technologiques, changements de business models ;
  3. Trajectoires et stratégies des constructeurs ;
  4. Trajectoires et stratégies des équipementiers ;
  5. Processus d’émergence des nouvelles industries automobiles ;
  6. Processus de restructuration des industries automobiles européennes, américaines et japonaises;
  7. Nouvelles divisions internationales du travail et transformations des relations d’emploi.

Chacune de ces 7 thématiques renvoient à des transformations majeures de l’industrie et des marchés automobiles. Evaluer l’ampleur de ces changements et la faculté des différents acteurs à s’y adapter et/ou à s’en rendre maître est la question fondamentale posée aux chercheurs comme aux acteurs. Elle appelle pour la recherche en sciences sociales une attention renouvelée aux précédents historiques qui ont marqué les 100 dernières années de la vie de cette industrie. En effet, la comparaison d’épisodes majeurs de son avènement et de sa transformation avec ce qui se produit aujourd’hui constitue une des clés de lecture incontournable de la révolution en cours. Pour cette, raison, sur chaque thème, les communications d’historiens sont vivement souhaitées. Elles pourront concerner par exemple :

  • le choix du véhicule thermique au début du 20ème siècle,
  • les transformations de l’industrie associées à la contestation de la suprématie américaine par l’Europe dans l’automobile après guerre,
  • l’avènement de l’industrie japonaise ou de l’industrie coréenne
  • les transformations de relations d’emploi associées au développement d’industries « périphériques » comme celles espagnoles ou portugaises en Europe ou mexicaines en Amérique du Nord.

 

 

Thèmes

Anciennes et nouvelles mobilités, transformations des marchés, et redéfinition des politiques publiques

Theme N°: 
1
Coordinateur/s

Le précédent programme international de recherche du GERPISA intitulé Développement Durable et Industrie Automobile a permis de montrer que les questions de développement durable constituent des vecteurs de changement important des marchés, des technologies et des chaînes de valeur automobile. Il a révélé en outre que les questions de soutenabilité du développement de l’automobile étaient tout aussi importantes dans les espaces émergents que dans les pays déjà très équipés. Il est dès lors essentiel que les questions des nouvelles motorisations comme celles des nouvelles formes d’accès - plus ou moins limitées et/ou plus ou moins partagées – soient pleinement intégrées à l’examen de la structuration progressive des nouveaux paysages de l’automobile.

Ces nouvelles formes d’accès à la mobilité se traduisent non seulement pas l’expérimentation de nouveaux systèmes associées ou non au véhicule électrique mais aussi par des transformations plus incrémentales des marchés, du commerce et des services automobiles. Les transformations de cette partie aval de la chaîne de valeur dans les vieux pays automobiles et sa structuration en cours dans les espaces émergents méritent pour cette raison une attention particulière. Les formes de cohabitation et de gestion conjointe des anciennes et des nouvelles formes de mobilité par les acteurs traditionnels de la distribution et des services automobiles et les scénarios de transition qu’elles dessinent sont en effet cruciales pour les entreprises aussi bien que pour les politiques publiques.

Dans cette perspective, ce premier volet de notre appel à communications, sollicite l’ensemble des chercheurs capables de rendre compte des expériences actuellement en cours pour promouvoir la transition vers une industrie, un marché et des formes de mobilité plus soutenables. Qu’elles soient centrées sur les politiques publiques, les stratégies innovantes des constructeurs et/ou des autres composantes de la chaîne de valeur, les régions ou espaces de mobilités innovateurs, ou les usagers et leurs pratiques de consommation, qu’elles concernent des pays émergents ou des pays mûrs, les recherches présentées auront toutes leur place dans les sessions que les RI du GERPISA dédieront à ces questions.

Management de l’innovation, changements technologiques, changements de business models

Theme N°: 
2
Coordinateur/s

L’ampleur des changements auxquels les différents acteurs des systèmes automobiles sont confrontés pour faire évoluer les motorisations aussi bien que pour s’acclimater à des environnements de marché radicalement nouveaux déstabilisent leurs organisations. Ils doivent s’ouvrir à d’autres partenaires issus d’industries qui ne figurent pas dans leurs champs d’influence habituels. Ils doivent développer avec les responsables des politiques publiques des relations beaucoup plus proactives. Leur gestion de la R et D et l’organisation de leur innovation sont alors déstabilisées et l’on voit émerger dans l’automobile des expérimentations voire des pratiques du type « open innovation » qui méritent toute l’attention de la recherche en sciences sociales.

Les travaux conduits autour de ces questions dans l’industrie automobile, voire dans d’autres industries, méritent toute l’attention. De même les nouvelles formes d’organisation internationale des activités de conception associées à la montée en puissance des designs centers indiens, brésiliens, russes ou chinois sont, pour la recherche, autant de chantiers cruciaux.

Trajectoires et stratégies des constructeurs

Theme N°: 
3
Coordinateur/s

Les grands constructeurs mondiaux sont tous, à divers degrés, concernés par cette recherche du compromis soutenable entre les exigences des restructurations de leurs portefeuilles d’activités dans les pays murs et celles associées à la quête d’une présence significative dans les pays émergents. Saisir comment cette phase d’internationalisation des stratégies est gérée par chacun et comment elle ressemble ou diffère en cela des précédentes phases d’internationalisation qu’ont déjà vécu beaucoup de constructeurs, tel est le cahier des charges général qui est fixé aux contributions qui seront proposées ici.

Une attention particulière sera naturellement portée aux stratégies de développement des constructeurs dans les grands émergents dans leurs volets productifs aussi bien que commerciaux. L’examen des activités de conception désormais localisées dans ces espaces que l’on disait autrefois périphériques méritera également une attention particulière de même que les politiques produits dédiées que certains constructeurs développent désormais. Enfin, si l’étude des grands constructeurs mondiaux issus d’Europe, des Etats-Unis, du Japon ou de Corée, continueront à occuper une place importante dans cette analyse, tous les travaux sur les constructeurs - indépendants ou liés aux précédents – issus des pays émergents – tels que Chana, Tata, FAW, Geely, Chery, Donfeng, Beijing Automotive et Byd – auront également toute leur place.

Trajectoires et stratégies des équipementiers

Theme N°: 
4
Coordinateur/s

Dans les processus de structuration et de restructuration des industries automobiles, le rôle de l’industrie équipementière est fondamental. Son développement dans les pays émergents est une des conditions fondamentales du processus d’émergence et est à la racine des phénomènes de polarisation que l’on peut constater ; les exigences fixées par les autorités en termes de « contenus locaux » sont pour cette raison un des leviers majeurs utilisés pour permettre l’émergence d’acteurs locaux. Symétriquement, le reflux des activités d’assemblage dans certains grands pays automobiles met en danger - voire conduit à la disparition - de nombreux sites et entreprises équipementières.

Alors que les grands équipementiers mondiaux ont accéléré leur internationalisation et mettent leurs compétences au service de leurs donneurs d’ordre traditionnels aussi bien que des nouveaux constructeurs dont ils peuvent faciliter l’émergence, on observe en sens inverse des mouvements d’acquisition d’entreprises équipementières européennes ou américaines par des investisseurs indiens ou chinois. Quelles sont les logiques stratégiques (industrielles et/ou technologiques) qui sont à l’œuvre ? Quel rôle jouent les politiques publiques nationales et locales dans ces mouvements ? Quel paysage dessinent-ils à terme ? Ce sont évidemment là des questions clés sur le plan opérationnel comme dans la perspective de recherche que ce colloque doit dessiner. Tous les travaux, y compris ceux historiques, qui contribueront à ébaucher des réponses seront dès lors bienvenus.

Processus d’émergence des nouvelles industries automobiles

Theme N°: 
5
Coordinateur/s

Le développement de la production et, dans une moindre mesure, des marchés brésiliens, mexicain, indiens, chinois, russes, thaïlandais ou est-européens ont déjà fait l’objet de nombreux travaux et communications, lors des précédents colloques du GERPISA en particulier. Accumuler des matériaux sur ces développements cruciaux reste une priorité mais il est essentiel en 2012 de tenter de qualifier mieux les processus d’émergence qui sont à l’œuvre et les mécanismes qui les sous-tendent.

Dans cette perspective, sans négliger les travaux empiriques, on portera une attention particulière aux communications proposant une perspective analytique et/ou comparative. Il s’agit en effet à la fois de situer les uns par rapport aux autres les enjeux des développements qui ont pris et prennent place dans les différentes régions du monde.

Il s’agit également d’être à même de déterminer si, et jusqu’à quel point, les précédents européens, japonais et coréens éclairent le cours actuel de l’histoire de l’automobile mondiale.

Dans cette perspective, la question des liens entre offre, demande et conception locale et des formes qu’ils prennent selon les périodes, les pays, les politiques économiques, industrielles, commerciales et fiscales, l’origine des investisseurs… devra naturellement être sinon posée du moins présente dans les travaux présentés.

Processus de restructuration des industries automobiles européennes, américaines et japonaises

Theme N°: 
6
Coordinateur/s

La crise de 2008-2009 a révélé un décalage saisissant entre les dynamiques à l’œuvre sur les marchés et dans les industries automobiles des grands pays développés et celles vécues par la Chine, le Brésil ou l’Inde. Elle a conduit à des processus de restructuration plus ou moins violents qui ont généralement conduit à des interventions plus ou moins massives des pouvoirs publics. L’étude comparée de ces processus de restructuration qui se prolongent bien au delà de 2009 constitue une des clés de la période en ce qu’ils dessinent en partie la hiérarchie mondiale en voie d’émergence.

Dans cette perspective, sont d’un intérêt particulier les travaux sur les politiques publiques mises en œuvre en relation plus ou moins étroite avec les acteurs industriels pour favoriser ces mutations et/ou les inscrire plus ou moins explicitement dans la quête d’un développement soutenable de l’industrie et de la mobilité. Elles méritent d’être comparées entre elles et mises en relation avec les choix d’implantation et/ou de réallocation des activités de production et de conception constatées dans l’industrie, que ce soit chez les constructeurs ou chez les équipementiers. Dans cet esprit, en Asie, comme en Europe ou en Amérique du Nord, le rôle des organisations régionales, des opportunités qu’elles offrent et des éventuelles contraintes ou incitations qu’elles structurent méritent une attention particulière.

Nouvelles divisions internationales du travail et transformations des relations d’emploi

Theme N°: 
7
Coordinateur/s

Les transformations de la géopolitique mondiale de l’automobile, et en particulier les processus de restructuration et structuration des anciens et des nouveaux espaces de production qui leur sont associés, sont en train de modifier en profondeur les relations d’emploi dans l’industrie automobile, et au-delà. La mise en concurrence des sites de production et des espaces de régulation par les entreprises transnationales constitue dans ce contexte un levier puissant de réorganisation des relations d’emploi sous l’influence du management. Mais la mise en place d’accords cadres internationaux, des codes de conduite, des comités d’entreprise mondiaux et/ou européens, ouvre aussi des espaces transnationaux nouveaux de négociation et d’harmonisation des régulations par les partenaires sociaux.

Compte tenu de l’hétérogénéité renouvelée des espaces nationaux et transnationaux de régulation et des systèmes de relation salariale des entreprises engendrée par ces transformations, ces évolutions méritent d’être étudiées à plusieurs échelles d’analyse et dans une perspective comparative. Tous les travaux s’inscrivant dans une telle perspective seront donc les bienvenus.

Une attention particulière sera portée aux travaux qui permettront d’éclairer les transformations en cours dans les BRIC. Le développement rapide des marchés et la montée en puissance des compétences requises par les industries locales semblent en effet impliquer dans ces pays une tension croissante sur le marché du travail et une pression accrue sur le recrutement, la formation et la rétention de la main-d’œuvre par les entreprises. Qu’en est-t-il réellement ? Comment cette évolution se traduit-telle au niveau des relations d’emploi ?

En ce qui concerne les processus de restructuration dans les pays à hauts coûts salariaux, nous serons particulièrement intéressés par des travaux portant sur l’articulation entre le développement d’une offre automobile decarbonée et son impact sur la structure des compétences, de l’emploi et de la division internationale du travail au sein de la filière.

Fichier attachéTailleAccèsDernier téléchargement
Pdf356.04 Ko1059il y a 18 min 56 sec